Home

pinsons

La diversité morphologique des différentes espèces de pinsons des Galapagos a aidé Darwin a rédiger sa théorie de l’évolution. Aujourd’hui encore, ils sont largement étudiés et le modèle n’est pas passé de mode, utile à la fois aux chercheurs et aux professeurs enseignants l’évolution, à tous les niveaux.
Les outils de séquençage permettent d’étudier un génome dans sa globalité, sans préjuger de régions ou de gènes. A la rencontre de ces deux cultures scientifiques, Leif Andersson et ses collègues ont publié récemment un article dans Nature pour présenter les résultats du séquençage des génomes de 120 individus représentant des 15 espèces de pinsons décrites par Darwin et de deux espèces apparentées.
Ils ont ainsi montré que d’une part, la classification de ces différentes espèces était sans doute plus complexe que ce qui était précédemment envisagé (d’après des critères morphologiques) et ont mis en lumière un très fort taux d’hybridation et d’échanges de gènes entre les espèces.  En outre, ils ont pu mettre en évidence la nature des gènes permettant la grande diversité des morphologie de becs. Pour rappel, ces différentes formes de becs sont corrélées avec les régimes alimentaires (variables) des pinsons : elles offrent donc un exemple simple (et particulièrement édifiant) de l’adaptation au milieu et conditions de vie. Un de ces gènes, ALX1, code pour un facteur de transcription impliqué dans le développement cranio-facial des vertébrés. Une mutation de ce gène est connue pour être responsable, chez l’homme de très sévères déformations faciales.

Quand des résultats anciens bénéficient d’outils modernes, les modèles s’affinent, évoluent. Par certains aspects plus complexes, par d’autre plus clairs. Mais, nul doute que nous serons bientôt en mesure d’utiliser les pinsons de Galapagos pour expliquer l’évolution de façon simple!

Pour aller plus loin:

http://www.nature.com/nature/journal/vaop/ncurrent/full/nature14181.html
http://www.nature.com/news/darwin-s-iconic-finches-join-genome-club-1.16896

http://www.newscientist.com/article/dn26954-genome-reveals-three-more-species-of-darwins-finches.html
http://phys.org/news/2014-06-bird-beaks-powerful-insights-variation.html

Une réflexion sur “Faire du neuf avec du vieux

  1. Pingback: Un cheval, des chevaux | Ricochets

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s