Home

Macoto-Murayama-Lathyrus-odoratus-L.-ecology-view-ow-digital-c-print-100x100cm-2012-Ed.8_

Un billet bouquet de fleurs. Il n’est rien, après tout, de plus impudique que les fleurs… Je laisse encore un temps les actualités scientifiques (et j’en ai quelques-unes en réserve) et ose un billet un peu plus personnel…

Mon premier mot aurait été “ca-ette” qui voulait dire, selon mes parents, “bouquet” (parce que je le prononçais inévitablement en leur tendant une brassée de pissenlits, de pâquerettes et de brins d’herbes, bouquet arraché à la pelouse, à portée de mes mains maladroites). Je crois plutôt que je cherchais à imiter le mot pâquerette et que, botaniste encore très inexpérimentée, je n’avais pas encore compris que ce mot-là ne désignait pas toutes les fleurs. Quelques années et de nombreux bouquets récoltés plus tard, mes connaissances botaniques se sont affinées et les mots pour en parler largement démultipliés. Le plaisir de ramasser, de rassembler, de récolter et de donner reste le même… , je vous envoie donc aujourd’hui un bouquet virtuel.

C’est, d’abord, la découverte du travail de l’artiste japonais Macoto Murayama, au hasard d’une promenade sur internet, qui a éveillé l’envie d’écrire ce billet. Macoto Murayama crée des dessins botaniques générés par ordinateur en utilisant un logiciel de modélisation et d’animation 3D (Autodesk 3ds Max utilisé dans les dans les industries vidéoludique, cinématographique et automobile).

http://frantic.jp/en/artist/artist-murayama.html

https://anti-utopias.com/art/macoto-murayama-inorganic-flora/

inorganicflora01b

1672524-slide-750-mm-0724393374661_fcca029283_b

Avant chaque dessin, Murayama collecte des plantes, les dissèque et les observe, les dessine et les photographie. Son travail ne diffère en fait guère de celui des botanistes et des artistes peintres, tel Redouté, qui l’ont précédé.

Pierre Joseph Redouté. Lathyrus odoratus.

4c69a6039349a55ce24d4a66aef25a98

© RHS, Lindley Library

Je termine en rassemblant en un même bouquet les fleurs de Ricochets…

Fleurs iconiques… Sirdavidia solannona

Fleurs symétriques … Faire cattleya … et la guerre aussi

Fleurs transgéniques … Celle qui faisait des transgènes sans le savoir…

Fleurs microscopiques … De robe pourprée et de verte nouveauté…

Fleurs bioniques … Rosa, rosa, rosam…

Fleurs électriques … La belle endormie

Fleurs technologiques  Le nom de la rose

Et puis, un dernier clin d’œil, scientifique cette fois, parce que les fleurs peuvent décidément s’étudier comme un objet mécanique.

The mechanics behind plant development. Olivier Hamant O., Jan Traas. New. Phytol. 2010.

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1469-8137.2009.03100.x/full

 

Je vous envoye un bouquet que ma main
Vient de trier de ces fleurs épanies,
Qui ne les eust à ce vespre cuillies,
Cheutes à terre elles fussent demain.

Cela vous soit un exemple certain
Que vos beautés, bien qu’elles soient fleuries,
En peu de tems cherront toutes flétries,
Et comme fleurs, periront tout soudain.

Le tems s’en va, le tems s’en va, ma Dame,
Las ! le tems non, mais nous nous en allons,
Et tost serons estendus sous la lame :

Et des amours desquelles nous parlons,
Quand serons morts, n’en sera plus nouvelle :
Pour-ce aimés moy, ce-pendant qu’estes belle.

Pierre de RONSARD   (1524-1585)

 

6 thoughts on “Je vous envoye un bouquet que ma main…

  1. Merci pour ces bouquets, merci pour ces dessins         > Message du 01/04/16 10:48 > De : “Ricochets” > A : rogerhellenis@orange.fr > Copie à : > Objet : [New post] Je vous envoye un bouquet que ma main… > >WordPress.com

    mariephilippine posted: ” Je laisse encore un temps les actualités scientifiques (et j’en ai quelques-unes en réserve) et ose un billet un peu plus personnel… Un billet bouquet de fleurs. Il n’est rien, après tout, de moins impudique que les fleurs… Mon premier mot aurait é”

  2. Merci de mêler poésie et botanique, les livres s’accordent si bien avec les fleurs… J’attends d’ici jeudi trois rosiers anciens commandés sur internet, je t’en réserve un bouquet ! Anne

  3. Pingback: La majesté de ses hélianthes… | Ricochets

  4. Pingback: La majesté de ses hélianthes… | Ricochets

  5. Pingback: Neurone mécanique | Ricochets

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s